Electronic Records Management


 
 . .

 | 
 

 Un aperu rapide sur l'histoire des Archives en Algrie

         
soufiane bouharrat
Excellent member
 Excellent member


: 270
: 05/04/2008
: http://earchiving.blogspot.com

: Un aperu rapide sur l'histoire des Archives en Algrie    29, 2009 11:56 pm

L'organisation rationnelle et systmatique des Archives centrales de l'Algrie ne date que de 1908, ce qui explique bien des lacunes.
A vrai dire de 1830 cette date, l'on s'tait par -coups proccup des documents historiques et administratifs conserver ou utiliser. Un interprte de l'expdition Bourmont. Prosper Grardin, avait t nomm archiviste. Il devint, six mois aprs, directeur des Douanes et ne fut remplac que... trente ans plus tard. Il s'agissait alors de trouver un poste Alphonse Lemoce de Vaudouard, archiviste du Ministre de l'Algrie, qui venait d'tre supprim. L'histoire de ce personnage, qui semble "chapp des romans de Dickens ou de Daudet ", et celle de son "
Encyclopdie algrienne " ont t contes avec verve par M. Raoul Busquet et M. Gabriel Esquer. Vaudouard, qui, depuis des annes, ne vivait qu'en pensant l'Algrie, n'eut de cess, en Afrique, qu'il ne regagnt l'Europe. Il revint Paris en 1863 pour essayer de classer ce qui restait des
archives du ministre dfunt qui. dj, pendant sa brve existence, n'avaient pas occup moins de-dix-huit locaux diffrents. Il dut retourner, sans enthousiasme, Alger, en 1865, tomba en plein cholra et se fit mettre la retraite en 1866. La mort de son successeur, Elie de la Primaudaie,
entrana, en 1876, la suppression de l'emploi. Celui -ci fut rtabli en 1906 en faveur de M. Raoul Busquet, archiviste palographe, auquel succdrent en 1908, M. Gabriel Esquer, et en 1942, M. Emile Dermenghem. archivistes palographes.C'est au Gouverneur gnral Jonnart que revient le mrite d'avoir compris la ncessit d'un service d'archives rgulirement constitu, confi un spcialiste et dot d'un programme. Son arrt du 6 avril 1908 pose les principes qui assurent la conservation, le classement et l'inventaire des fonds, les versements priodiques des services, le triage et la suppression rglementaire des papiers inutiles, la communication des documents spcifie, en outre, que "les documents
algriens ou concernant l'Algrie et prsentant un intrt historique pourront tre verss aux Archives du Gouvernement Gnral" ; il a
permis la conservation et le classement de nombreux documents. Les missions d'inspection de l'archiviste ont permis de recenser les archives dissmines sur tout le territoire algrien et de provoquer, le cas chant, leur versement au Gouvernement Gnral. C'est ainsi notamment
que M. Esquer a pu faire entrer les archives des bureaux arabes des divisions et des subdivisions, prcieuses pour l'histoire du premier demi-sicle
de l'Algrie franaise.

Lien vers la source : http://www.alger-roi.net/Alger/documents_algeriens/culturel/pages/31_archives_algerie.htm
    
sellal achour
New member
  New member


: 6
: 22/01/2009

: : Un aperu rapide sur l'histoire des Archives en Algrie    06, 2009 6:37 am

Cet article permettra sans aucun doute d'apporter d'importantes clarifications sur la situation des archives se rapportant une priode historique de l'Algrie souvent mconnue par la plupart des archivistes Algriens. C'est une rfrence importante exploiter dans le domaine de la recherche et pdagogique c.a.d la formation universitaire en Algrie. Cet article vient au bon moment car actuellement avec notre ami Fouad SOUFI, nous sommes entrain de travailler sur un projet en rapport avec la prparation d'un sminaire international sur l'archivistique en Algrie a l're de la socit de l'information votre contribution vous tous (BADJADJA, BOUHARRAT; MOUDJEB) serait la bienvenue. La question de la pratique archivistique au pass et au prsent sera aborde lors de cette rencontre scientifique. C'est pourquoi tous les documents en relation avec ces questions m'intressent plus d'un titre.Toutefois je voudrais ragir par rapport certains ides exprimes par l'auteur dans cet article. L'auteur mis l'accent sur la pratique archivistique de L'administration de l'poque mais ne dit rien en ce qui concerne les autres secteur d'activit (les entreprises et leurs archives titre d'exemple).
L'auteur parle de certaines fonctions CONSERVATION, CLASSEMENT, COMMUNICATION sans donner plus de prcisions sur ces dernieres pour mieux saisir cette triple relation qui existe entre LA THÉORIE ARCHIVISTIQUE, LES ACTEURS c d LES ARCHIVISTES ET LES INSTITUTIONS CHARGEES DE PRODUIR ET DE RECEVOIR LES DOCUMENTS D'ARCHIVES. Concernant la lgislation l'auteur se limite citer les textes se rapportant aux archivistes (c..d leur nomination) sans aborder globalement les textes en relation avec la profession d'archivistes de l'poque. Enfin on peut noter aussi l'absence de lgislation permettant d'avoir plus de visibilit sur le comment (LES DIFFÉRENTES FONCTIONS D'ARCHIVES SONT RÉGLEMENTÉES).Voila d'une manire brve ma raction chaud par rapport cet article. Encore une fois du fond de moi mme je te remercie cher ami pour tous ces efforts que tu ne cesse de fournir pour hisser le niveau scientifique de l'archivistique dans le monde ARABE.

A bientt
    
soufiane bouharrat
Excellent member
 Excellent member


: 270
: 05/04/2008
: http://earchiving.blogspot.com

: : Un aperu rapide sur l'histoire des Archives en Algrie    08, 2009 10:15 pm

Je te remercie cher ami Achour, pour tes participations et ton sens d'analyse critique trs fin, aussi je te remercie pour les encouragements, mais je tiens prciser que le forum est un space ouvert tous ceux qui s'intressent la question des archives et mon initiative n'a de sens que par la contribution des archivistes et des chercheurs qui adhrent au principe du partage des connaissances aquises et la transmission de leur savoir autrui! Savez-vous que les tudiants algriens s'orientent vers des forums spcialiss en bibliothconomie dfaut de forums en langue arabe dans la spcialit Archives?
Bref, revenons au sujet de discussion sur l'histoire des archives en Algrie durant la priode coloniale. Effectivement, cet aperu reste trs diminu par rapport aux attentes des archivistes professionnels la recherche de rfrences sur le cadre administratif dans lequel taient produites les archives sur lesquels ils travaillent aujourd'hui, essayant de les replacer dans leur contexte de l'poque. Ceci tant, je crois que l'objectif de l'auteur, pas forcment un archiviste, n'tait pas d'aller dans ces dtails, il a d'ailleurs toute de suite plac le sujet dans son contexte savoir l'administration centrale =Archives centrales de l'Algrie = je crois mme que ce n'est pas son texte propre mais une reprise d'une publication qui date de longtemp, le style d'criture et le franais utilis me laissent perplexe! Mr Soufi, qui a fait une recherche dans ce sens pourrait nous clairer d'avantage.

Je suis d'accord avec vous qu'il est impratif de lancer une tude exhaustive sur le paysage administratif de l'poque afin d'aboutir une reconstitution complte des fonctions, activits et taches ayant donn lieu la naissance des documents d'archives que les archivistes Algriens traitent aujourd'hui. Je fais allusion l'utilisation des techniques modernes de l'analyse des process, business process analysis, et la construction d'outils de rfrence tels que les ontologies et classifications fonctionnelles, ce qui n'xiste pas en ces termes en Algrie ce jour. Cette ide tait pourtant lance il y a au moins 5 ou 6 ans, lors d'une prsentation auw Archives Nationales d'Algrie, une question nous avait t pose sur le comment de la reconstitution des fonds d'archives parses. Nous avons alors abord la problmatique de l'tude des organigrammes de l'administration centrale de l'poque coloniale, savoir le GGA et suivre toutes les volution des structures pour enfin dessiner la carte des activits pouvant constituer le cadre de classement de ces archives.

L'auteur prsente un cadre de classement qui contient 26 rubriques et quelques sous rubriques qui notre avis, ne suffisent point pour couvrir toute les fonctions de l'administration centrale du GGA. Il n'est pas dmontrer aux archivistes combien il est utile de faire des analyses approfondies afin de prsenter aux historiens et autres chercheurs et utilisateurs des archives, des instruments de recherche prcis et pertinents, et sans failles, c'est dire que l'une des proccupations des archivistes aujourd'hui est de se procurer des outils de travail tels que normes, classifications, thsauris, manuels de rference sur les administrations productrices des documents etc...

Voil, en quelques lignes, notre opinion sur la problmatique pose par notre ami Achour en esprant lire les ractions de la part des membres du forum...
    
 
Un aperu rapide sur l'histoire des Archives en Algrie
          
1 1
 
-
» Un aperu rapide sur l'histoire des Archives en Algrie
» 
» Alfresco prsente Alfresco Records Management, sa nouvelle solution ddie la gestion et la mise en conformit des archives des entreprises
» exercice gntique
»  .... ... 13/06/2010 19/03/2010 ... Mto d'Algrie

:
Electronic Records Management :: Discussions gnrales autour de questions relatives archives et la gestion des documents-